Chronique l Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger

  • Note★★★★☆

Titre : Le diable s’habille en Prada
Auteur : Lauren Weisberger
Editeur : Pocket
Parution : 21 avril 2015
Pages : 506 pages
Prix : 7.30€

Résumé :
Fraîchement diplômée, Andrea débarque à New York pleine d’espoirs. Décidée à devenir journaliste, elle réussit à décrocher un job de rêve. En tant qu’assistante de la tyrannique rédactrice en chef d’un prestigieux magazine de mode, elle va vite découvrir ce que le mot « enfer » veut dire…

J’avais déjà lu et vu Le diable s’habille en Prada il y a des années, mais j’avais vraiment envie de profiter des vacances pour me replonger dedans.

Dans ce livre on retrouve Andrea Barnes, une jeune diplômée de 23 ans qui vient de s’installler à New-York dans le but de devenir journaliste au New Yorker. La jeune femme ne s’est jamais soucié de son style, et pourtant pour accéder au poste dont elle rêve, elle va accepter de devenir assistante personnelle de la rédactrice en chef du très célèbre magazine de mode Runway. Une place exceptionnelle, comme tout le monde ne cesse de lui répéter, des milliers de filles se damneraient pour être à sa place ! Andrea va alors découvrir les dessous de l’univers de la mode, aux côtés d’un patronne tyrannique et de collègues toutes plus superficielles les unes que les autres …

J’avais lu Au bonheur des dames d’Emile Zola juste avant, et même si c’est une lecture que j’avais beaucoup aimée, Le diable s’habille en Prada a juste été parfait pour me détendre après ce classique un peu prise de tête. Mine de rien, ce livre est quand même un petit pavé, pourtant il se lit tout seul et je peux vous dire qu’on ne voit pas du tout passer ses cinq cents pages. La plume de Lauren Weisberger est très drôle et légère, je trouve que c’est le style parfait pour un roman de chick-lit.

Andrea est plutôt attachante, on arrive bien à s’identifier à elle et à la petite vie banale d’étudiante qu’elle menait avant d’obtenir son poste chez Runway. On rit de ses mésaventures, on rage avec elle face aux demandes insensées de l’insupportable Miranda Priestly, et puis d’un autre côté c’est vrai qu’on a parfois envie de l’aider et d’aller dire ses quatre vérité à cette femme tyrannique une bonne fois pour toute. C’est comme si Andrea était une de nos amies finalement. J’avoue avoir eu du mal avec le personnage de Lily, malgré son passé difficile elle ne m’a pas vraiment touchée. En revanche j’ai adoré Alex, tout au long de l’histoire il reste très patient et compréhensif à l’égard d’Andrea, on voit qu’il tient vraiment à elle …

Ce livre est un satire de notre société contemporaine. Si dans un premier temps il dénonce le harcèlement au travail, il nous montre aussi les coulisses de l’univers impitoyable de la mode et du luxe. On se rend compte à quel point il s’agit d’un milieu superficiel, dans lequel l’image que l’on donne de soi est primordiale. L’auteur pointe également du doigt le culte de la minceur, pour ne pas dire de la maigreur, de ces filles qui veulent toujours paraître plus squelettiques. Je trouve l’ensemble de ces sujets très bien abordés: Lauren Weisberger les tourne en ridicule pour mieux les dénoncer, et ça fonctionne parfaitement. 

Ce fut donc une très bonne lecture, j’ai passé un bon moment avec ce roman et je n’hésiterais pas à lire la suite si l’occasion se présente … Je vous le recommande, et si vous n’avez pas vu le film il est très bien aussi !

Et vous, avez vous lu Le diable s’habille en Prada ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, comptez vous le lire ? Votre avis m’intéresse ! (:

Publicités

5 réflexions sur “Chronique l Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger

  1. Pingback: Sommaire | La balade des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s