Chronique | The revolution of Ivy de Amy Engel

couv26138926

  • Note★★★☆☆

Titre : The revolution of Ivy
Auteur : Amy Engel
Editeur : Lumen
Parution : 5 novembre 2015
Pages : 322 pages
Prix : 15€

Résumé :
Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?
J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

ATTENTION SPOILER DU TOME 1 DANS CETTE CHRONIQUE

J’avais lu The book of Ivy à sa sortie et ça avait vraiment été une très belle lecture, j’avais donc très envie de découvrir la suite de cette duologie. Or pour tout vous dire, je ne sais pas vraiment quoi en penser et j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à rédiger cette chronique. Sur le moment j’ai beaucoup aimé ce second tome, mais avec du recul sur ma lecture je me suis rendue compte qu’il y a en fait de nombreux points qui m’ont gênée. Alors je vous préviens tout de suite, j’ai BEAUCOUP de choses à dire …

L’histoire reprend où l’on s’était arrêté dans le premier tome, alors qu’Ivy vient de se faire expulser de Westfall et a dû quitter Bishop, son mari. On retrouve une jeune fille tenace et déterminée, qui tente désormais de survivre de l’autre côté du grillage. Si l’on est plongé dans sa nouvelle vie et son quotidien de survivante dès le début de l’histoire, j’ai cependant regretté que l’auteur ne nous rappelle pas ce qui s’était passé dans le tome un. Moi qui l’avais lu il y a un certain temps, je ne me souvenais pas de tout et j’ai été obligée d’aller en relire le synopsys afin de me remémorer certains éléments de l’histoire. L’action est assez longue à démarrer, à vrai dire pendant les cinquante premières pages il ne se passe pas grand chose. Cependant je n’ai pas considéré ça comme un point négatif, ça permet plutôt de bien poser le décor du récit et on peut ainsi se replonger dans l’ambiance de la saga.

J’aime toujours autant le personnage d’Ivy, dans ce tome on réalise vraiment à quel point elle est courageuse. C’est une héroïne qui a des défauts, comme tout le monde, mais on arrive vraiment à s’attacher à elle. C’est vrai qu’elle est assez horrible avec Bishop à certains moments, d’ailleurs sur le coup j’étais vraiment énervée contre elle, mais au final je comprends ses réactions. Par contre en ce qui concerne Bishop … comment dire ? J’ai un vrai problème avec son personnage. Il a beau être absolument adorable, je n’arrive toujours pas à m’attacher à lui, pour la simple et bonne raison que je le trouve justement trop parfait. Tout le long de l’histoire j’étais persuadée qu’il mentait à Ivy et qu’il était là pour d’autres raisons tant son personnage me paraissait peu crédible. Pour moi Bishop est totalement idéalisé, il manque d’authenticité et de réalisme. Cependant, si les deux personnages principaux ne m’ont pas séduite plus que ça, j’ai eu un réel coup de coeur pour Ash et Caleb. Ash est juste adorable, débordante de gentillesse, et Caleb, malgré son côté très taciturne et renfermé au premier abord, est un vrai ami sur qui Ivy peut compter.

Je trouve que l’univers dystopique est très bien exploité dans cette saga, pour moi c’est d’ailleurs un de ses gros points forts. La société qu’a développée l’auteur est vraiment intéressante, car on n’a pas les « gentils » d’un côté et les « méchants » de l’autre. De plus on voit l’histoire à la fois du côté de la famille Westfall, avec Ivy, mais également le point de vue des Lattimer, grâce à Bishop, et s’il nous est difficile de dire lequel des deux clans est le mieux, une chose est sûre: à la base ils avaient tous de bonnes intentions et le même objectif, celui de créer une société idéale.

L’intrigue est très prenante, même si il ne se passe finalement pas grand chose dans ce tome , on ne peut s’empêcher de tourner les pages le plus vite possible pour connaître la suite. J’ai terminé ce livre en une journée tant j’étais absorbée par l’histoire.  Le problème, c’est qu’après l’avoir fini, j’ai réalisé que le scénario était quelque peu… vide. Quand on y réfléchi bien, il ne se passe quasiment rien dans ce second tome, surtout comparé au premier qui était si riche en rebondissements. Si le titre du livre nous laissait sous-entendre qu’Ivy allait participer à un révolution, en réalité elle n’en est que spectatrice. Je n’ai pas forcément compris les choix que font les personnages vers la fin: ils sont sains et saufs, tout va bien pour eux mais non, il faut qu’ils cherchent encore les complications. Ca m’a plus énervée qu’autre chose. Beaucoup de personnes meurent, mais au final ça ne nous émeut pas plus que ça, ce n’est pas des personnages auxquels on s’est attachés. Et puis surtout c’est bâclé, tout se résout trop vite. Et pourtant, ça peut paraître étrange mais j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

J’ai donc un avis très mitigé sur ce livre, très indécis aussi. Ce fut une lecture en demi-teinte pour ma part, et je vous avoue que je ne sais pas trop quoi en penser. Néanmoins c’est loin d’être un mauvais roman, et si vous avez aimé le premier tome il vous plaira sûrement.

Et vous, avez vous lu The revolution of Ivy ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, comptez vous le lire ? Votre avis m’intéresse ! (:

Publicités

4 réflexions sur “Chronique | The revolution of Ivy de Amy Engel

  1. Pingback: Book Haul | Mes achats du mois de novembre 2015 | La balade des mots

  2. Pingback: Bilan | Mes lectures du mois de novembre 2015 | La balade des mots

  3. Pingback: Bilan | Mes lectures du mois de novembre 2015 | La balade des mots

  4. Pingback: Sommaire | La balade des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s