Chronique | Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet

  • Note : ★★★★★ 

Titre : Là où tombent les anges
Auteur : Charlotte Bousquet
Editeur : Gulf Stream Editions
Parution : 3 septembre 2015
Pages : 400 pages
Prix : 17€

Résumé :
Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Que ce soit sur Booktube ou la blogo, on a énormément entendu parler de ce roman et toujours de manière très positive, je pense notamment à la vidéo de Gaëlle (Lanylabooks). Le sujet me donnait plutôt envie, ça fait un moment que je n’avais pas lu d’histoire sur la Première Guerre mondiale et j’avais bien envie de me replonger dans cette période. C’est donc comme ça que Là où tombent les anges à atterrit dans ma PAL, où il n’est d’ailleurs pas resté bien longtemps …

L’histoire débute dans la petite ville d’Auvers-sur-Oise. Solange a dix-sept ans, c’est une jeune femme timide et introvertie. Soumise à un père violent et alcoolique, un jour elle craque et décide de tout quitter en partant pour Paris. Là-bas, elle retrouve Lili, sa meilleure amie d’enfance. Elle fait également la connaissance de Clémence, Marthe, mais surtout elle rencontre Robert Maximilien. Robert, dont elle acceptera la demande en mariage, tout en sachant très bien qu’elle n’est pas réellement amoureuse de lui. Robert, un homme jaloux, qui lui laissera si peu de libertés … Sans que Solange ne s’en rende vraiment compte, le schéma se répète et une fois de plus elle se retrouve confrontée à un homme violent. Obligée de passer ses journées à s’occuper de la vieille tante de Robert, Solange étouffe petit à petit. Et puis la Première Guerre mondiale éclate, et alors que tout le pays se retrouve sans dessus dessous, pour elle ça n’est rien de moins qu’une libération. Enfin, elle va pouvoir sortir quand elle en a envie, voir les gens qu’elle souhaite. Mais l’ombre de Robert plane toujours au-dessus d’elle, plus menaçante que jamais …

Au début de l’histoire Solange n’ose pas vraiment prendre de décisions par elle-même. Face à son mari violent, elle préfère se voiler la face plutôt que de s’avouer la vérité et réagir. Puis petit à petit on observe une certaine évolution chez son personnage, tel un papillon brisant sa chrysalide afin de prendre son envol Solange ose enfin s’affirmer et tenir tête à Robert. Solange n’est pas un personnage que j’ai particulièrement apprécié, mais j’ai trouvé sa personnalité intéressante. J’ai aimé la suivre tout au long de l’histoire et voir son évolution. Avec Lili, on a affaire à une personne beaucoup plus extravertie, qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, quitte à s’attirer des ennuis. Dit comme ça, elle a l’air plutôt sympathique, pourtant je n’ai pas vraiment accroché non plus avec elle. Mon coup de coeur de cette histoire, c’est Clémence. C’est une jeune fille douce et sensible, très attachée aux gens qui lui sont proches. Sa relation avec Pierre est très touchante, les lettres qu’ils s’échangent sont juste magnifiques. J’ai aimé son caractère et sa façon de voir la vie. De manière générale, tous les personnages de l’histoire ont une personnalité très approfondie: on arrive bien à les cerner et on peut facilement s’attacher à eux et les comprendre, ou du moins essayer.

C’est la première fois que je lisais un livre de Charlotte Bousquet, et j’ai beaucoup aimé son style. Elle a une jolie plume et un vocabulaire très riche, la lecture est fluide et agréable. L’alternance entre narration, journal intime et lettres permet de rythmer le réçit afin que le lecteur ne s’ennuie pas … et ça marche ! Ce livre se lit tout seul, je l’ai terminé en quelques jours malgré ses quatre cents pages.

C’est une histoire vraiment intéressante qui nous éclaire bien sur la situation des femmes dans la société de l’époque. Il s’agit d’un récit très complet, on voit que l’auteur s’est beaucoup documentée et maîtrisait parfaitement son sujet. J’ai aimé voir le combat de ces femmes qui tentent tant bien que mal de jouer un rôle dans leur société, chacune à leur manière. Elles ont toutes un parcours différent, une façon de voir les choses qui leur est propre. On est dans un contexte particulier, pendant la Première Guerre mondiale, et moi qui suis une grande adepte des livres historiques j’ai vraiment apprécié ce côté « réaliste » .

Pour conclure, je dirais que ce livre est un petit bijou. Tout au long de l’histoire l’auteur glisse de nombreuses références littéraires et cinématographiques, on voit que la culture est vraiment importante pour ses personnages. Je n’irai pas jusqu’à le définir comme un coup de coeur mais ça n’en est pas loin, et je ne peux que vous le recommander.

Et vous, avez vous lu Là où tombent les anges ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, comptez vous le lire ? Votre avis m’intéresse ! (:

Publicités

6 réflexions sur “Chronique | Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet

  1. Pingback: Book Haul | Mes achats du mois d’octobre 2015 | La balade des mots

  2. Pingback: Bilan| Mes lectures du mois d’octobre 2015 | La balade des mots

  3. Pingback: Sommaire | La balade des mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s